Revue de presse

Jeudi 10 septembre 2020

Article paru dans RIA

La nouvelle promotion d’Ecotrophelia France

"Le palmarès du Concours national de l’innovation alimentaire Ecotrophelia France a été dévoilé la semaine dernière."

Mardi 08 septembre 2020

Article paru dans 20 Minutes

Nantes : Des étudiants nantais primés grâce à un plat à base de glands

"CREATION CULINAIRE. Jeudi, à Avignon, des élèves de l’école de design et de l’école Oniris de Nantes ont remporté les Trophées étudiants de l’innovation alimentaire (Ecotrophelia)"

Par David Phelippeau

Voici le produit créé de toute pièce par les élève nantais | Les Déchênés

Lundi 07 septembre 2020

Article paru dans Process Alimentaire

Découvrez le palmarès d'Ecotrophelia France 2020 !

"Le jury d'Ecotrophelia France s'est tenu le 3 septembre dernier à Avignon. Sept projets étudiants ont été distingués. L'Ecotrophelia France d'Or est un plat complet, durable et nomade à base de glands, dénommé Les Croc's Magnon."

Par Pierre Christen

A l'issue du jury qui s'est tenu le 3 septembre dernier à Avignon, sept projets étudiants ont été distingués par Ecotrophelia France 2020. L'Ecotrophelia France d'Or est un plat complet, durable et nomade à base de glands, dénommé Les Croc's Magnon. L'équipe d'étudiants Les Déchênés est composée de Marion Rebert, Octavio Castillo, Julien Magdelenat, Clarice Noloy, Solène Paper, Quentin Cadero (Oniris et Ecole de Design Nantes Atlantique).

Vendredi 28 août 2020

Article paru dans Ouest France

Aider la recherche grâce à ses chevaux

"L’unité Bioepar de Nantes lance un appel national aux propriétaires de chevaux pour faire avancer la recherche sur la piroplasmose.

Des propriétaires d’équidés volontaires sont recherchés pour collecter et envoyer des tiques dans un laboratoire nantais. Ils participeront au projet PiroGoTick, lancé en mai 2020."

Le projet participatif va permettre de collecter, identifier et cartographier les espèces de tiques présentes sur les équidés en France | BEATRICE LE GRAND, OUEST-FRANCE

Vendredi 31 juillet 2020

Article paru dans Ouest France

Gibo Vendée donne naissance à Terre de Gallie

"Le groupe d'éleveurs de faisans et de perdrix, fort de ses 50 années d'expérience, innove en lançant des produits élaborés avec ses volailles fines aux saveurs délicates."

Jeudi 26 juillet 2020

Article paru dans La Croix

Coronavirus, des abattoirs sous surveillance

"À l’exemple de Hovia Porc, à Laval (Mayenne), les abattoirs du Grand Ouest semblent des lieux particulièrement favorables à la diffusion du virus. Malgré les mesures de sécurité sanitaire drastiques prises sur ces sites sensibles, la parade reste difficile à trouver."

Par Antoine d’Abbundo.

Jeudi 09 juillet 2020

Article paru dans LSA

Ecotrophelia, vivier de l'innovation alimentaire

"Initialement prévue du 23 au 25 juin, l'édition Ecotrophelia France 2020, le plus grand concours européen de l'innovation alimentaire se tiendra du 1er au 3 septembre à Avignon. Le point sur les principales tendances de cette nouvelle édition."

par Marie Cadoux

Jeudi 02 juillet 2020

Article paru en ligne sur France3 Pays de la Loire

Coronavirus : les abattoirs possibles foyers privilégiés de contamination, l'analyse d'un professeur en virologie

"Après la détection d'un nouveau foyer de contamination dans un établissement à Laval, ce sont désormais trois abattoirs de la région des Pays de la Loire qui sont sous surveillance. Trois questions à François Meurens, professeur en immunologie et virologie à l'Ecole Vétérinaire de Nantes"

Jeudi 26 juin 2020

Emission diffusée sur BBC Sounds

What’s the point of blood types?

Une émission sur la xénotransfusion - transfusion de sang animal à l'homme.

Avec la participation de Françoise ROUX, professeur en Urgences-Soins Intensifs à Oniris

"If you put one person’s blood into another person , sometimes it’s fine and sometimes it’s a death sentence.

French physician Jean-Baptiste Denis discovered this when he performed the first blood transfusion back in 1667. He put the blood of a lamb into a 15-year boy. The teenager survived but Denis’s third attempt killed the patient and led to a murder charge.

In 1900, Austrian doctor Karl Landsteiner discovered the reason for this lottery – blood types. The red blood cells in our bodies are decorated with different marker molecules called antigens. These define us as A, B, AB or O blood type. And this is just one of 38 different systems for classifying our blood. CrowdScience listeners have discovered that we aren’t the only animal with blood types and want to know more.

Dogs have 12 different blood groups, so how do they cope when they need a transfusion? CrowdScience meets some very good dogs who donate a pint to the pet blood bank in return for a toy and a treat. Each pint saving up to 4 other dogs’ lives.

We also hear how examining our blood types can tell us more about our links to our ape-like cousins and how the human species spread around the world. And what about the future of blood types – can we use science, and animal blood to get around the problems of transfusions?"

Jeudi 25 juin 2020

Article paru dans TheConversation

 

Covid-19 : pourquoi les consignes sanitaires ne sont pas toujours respectées ?

"Se protéger pour ne pas tomber malade et risquer sa vie devrait être le comportement naturel de tout individu. Pourtant si l’on en croit l’enquête que nous avons menée entre les 17 mars et 15 avril auprès de 5800 Français, le jour des élections municipales (c’est-à-dire le 15 mars), seules 23 % des personnes interrogées respectaient toutes les consignes sanitaires fixées par l’État dans le cadre de la pandémie liée à la Covid-19. Après, pendant le confinement, la proportion de ceux qui les suivaient systématiquement ne dépassait pas 37 % – et seules 17 personnes sur les 5800 déclaraient ne pas avoir du tout obéi aux consignes pendant cette période."

Image créée suite à l'appel des Nations unies aux créatifs pour stopper la propagation de Covid-19. Olga Svitelska / Unsplash, CC BY

Mardi 23 juin 2020

Emission diffusée sur la radio JET FM

Sois sage, Ô ma douleur

Dans cette émission, l’équipe de "Sois sage, Ô ma douleur" s’interesse au thème de la douleur chez l’animal et invite dans ce moment de radio Jack-Yves Deschamps, vétérinaire, maître de Conférences Oniris, en charge du service d’urgences et du service de soins intensifs (qu’il a créés). Il est par ailleurs enseignant-chercheur et clinicien et préside le GEUR, Groupe d’Etude en Urgences-Réanimation de l’AFVAC (Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie).

Au menu de cette émission, nombre de questions à l’adresse de Jack-Yves Deschamps, parmi lesquelles : 

  • Comment mesure t-on, évalue t-on la douleur animale si on ne parle pas chat ou cheval ? 
  • Les animaux sont-ils plus résistants à la douleur que les humains ? 
  • Le ou la vétérinaire a t-il été formé.e suffisamment sur cette question de la douleur, sa prise en compte ? Des progrès récents sur ce point ou pas ? 
  • Existe t-il des centres anti-douleur pour animaux ? 
  • Comment l’école vétérinaire de Nantes aborde t-elle cette question de la douleur animale ? 
  • Les antalgiques ou autres moyens pour atténuer la douleur sont-ils les mêmes que pour les humains ? Utilise t-on les mêmes molécules ? 
  • Pour traiter la douleur animale, le vétérinaire peut-il orienter vers de l’ostéopathie, l’acupuncture ? l’hypnose ? etc...

Au-delà de ces interrogations, nous verrons comment l’animal (chien et/ou chat notamment) peut venir en aide à l’homme ou la femme pour traiter la douleur, l’atténuer voire en repérer la cause.

De gauche à droite : Pr Roger Robert, Dr Bruno Rioult, Pr Jack-Yves Deschamps.

Mercredi 17 juin 2020

Article paru sur Libération.fr

Les perfluorés, des polluants «éternels» et omniprésents

"Utilisés dans de nombreux produits de consommation, les PFAS restent très longtemps dans l’environnement et dans nos corps."

Effets des PFAS sur la santé Christelle Perrin, Alice Clair, BiG

Samedi 13 juin 2020

Vidéo diffusée sur xerfi|Canal

Votre distance à l'égard du Covid-19 dicte vos comportements

Cette vidéo a été réalisée en partenariat avec Patrice Cottet (Université de Reims), Marie Christine Lichtlé (Université de Montpellier) et Véronique Plichon (Université de Tours).

Se protéger pour ne pas tomber malade et risquer sa vie devrait être le comportement naturel de tout individu. Pourtant le 15 mars 2020, jour des élections municipales, seulement 22,8% des personnes interrogées lors d’une enquête menée auprès de 5050 Français, suivaient toutes les consignes sanitaires de l’Etat. Aujourd’hui, en période de confinement, seulement 37% les suivent systématiquement. Dans l’ensemble, les répondants respectent les directives et seuls 17 ne les suivent pas du tout.

Mardi 09 juin 2020

Article paru dans TheConversation

StopCovid : « un million d’utilisateurs » et quelques réserves non dissipées

"Disponible depuis le 2 juin, l’application StopCovid, qui avertit son utilisateur d’un éventuel contact avec une personne infectée par le coronavirus, a dépassé le « cap du million d’utilisateurs », a annoncé le 6 juin Cédric O, secrétaire d’État au numérique. Lors de sa prise de parole, ce dernier a également précisé que ce chiffre correspondait à l’activation de l’application et non à son simple téléchargement.

Mais derrière cette adoption subsistent toujours des craintes liées à une dérive potentielle de son utilisation vers la surveillance de masse. De plus, des interrogations sur son utilité réelle persistent."

Les outils de traçage des contacts nécessitent un taux d’adoption élevé pour fonctionner efficacement. Thomas Samson / AFP

Lundi 08 juin 2020

Podcast

Etudier les chauves-souris pour mieux se défendre contre les virus ?

Une fois de plus avec le coronavirus, la chauve-souris est fortement soupçonnée d'être à l'origine d'une épidémie, comme elle l'a déjà été pour le Sras ou Ebola. Mais pourquoi abrite-t-elle autant de virus ? Et pourrait-on se pencher sur son système immunitaire qui semble très performant pour trouver, nous aussi, des moyens de résister aux infections ? François Meurens, professeur de virologie et d'immunologie à Oniris, répond à ces questions.

Mardi 2 juin 2020

Article paru dans Hospitalia

I-Sep : feux verts pour les essais cliniques sur l’autotransfusion peropératoire

"Spécialisée dans le traitement du sang et la stratégie d’épargne sanguine, i-Sep a développé et breveté une technologie de séparation des composants du sang par filtration tangentielle. La medtech française, vient de recevoir l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) et de l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) pour lancer son étude clinique en France et en Belgique."

Lundi 25 mai 2020

Article paru dans Process Alimentaire

Les 20 innovations présélectionnées par EcoTrophelia France

"Le concours de référence de l’innovation alimentaire a dévoilé les projets étudiants retenus par son jury. Autant de sources d’inspiration pour imaginer les aliments de demain."

Luméo est un yaourt dont les nutriments agissent contre la fatigue visuelle liée à la lumière bleue. Cette innovation, développée par des étudiants d'Oniris et de l'Ecole de design Nantes Atlantique, fait partie des 20 projets présélectionnés par le concours Ecotrophélia France 2020.

Lundi 18 mai 2020

Interview dans le 12h-14h sur France Info

Samedi 16 mai 2020

Article paru dans L'Eperon

Avec votre cheval, aidez la recherche sur la piroplasmose et les tiques vectrices

"La piroplasmose équine est une maladie parasitaire due à la multiplication, dans les globules rouges des équidés (cheval, âne, mulet, zèbre), de deux parasites : Babesia caballi et Theileria equi. Il s'agit d'une maladie dite vectorielle, c'est à dire qu'elle n'est pas directement contagieuse. Sa transmission d'un équidé à l'autre nécessite l'intervention d'un vecteur : une tique."

Logo du projet PiroGoTick

Mercredi 6 mai 2020

Article paru dans Le Figaro

Les leçons contrastées des vaccins vétérinaires contre les coronavirus

"[...] Il existe aussi des coronavirus assez méchants chez le porc, la volaille, les bovins ou le chat par exemple qui ont donné lieu à des vaccins", précise François Meurens, responsable de l'équipe Immunologie clinique des animaux d'élevage à l'Ecole nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation Oniris, à Nantes. "Les pathologies associées ne sont pas forcément comparables, mais cela montre que des vaccins sont tout à fait possibles contre les coronavirus. Mais aussi qu'ils présentent certaines limites, voire certains risques."[...]"

Vaccination d'un chaton à l'Ecole Vétérinaire Oniris. ©Franck Gallen - PixMachine

Mardi 5 mai 2020

Article paru dans TheConversation

Lutte contre le coronavirus : mais où sont passés les vétérinaires ?

"[...] Les vétérinaires suivent une approche d’ensemble des problématiques sanitaires. On pourrait parler d’une « approche holistique » de la santé, précieuse dans le contexte actuel.

Ces professionnels sont en effet amenés à côtoyer différentes espèces animales, à s’intéresser indirectement à la santé humaine par le contrôle des denrées alimentaires, à occuper une place de choix dans la recherche scientifique et à être en première ligne en santé publique dans la prévention des zoonoses. [...]"

Les vétérinaires sont en première ligne dans la prévention des zoonoses. Shutterstock

Jeudi 30 avril 2020

Article paru dans Libération.fr

L'élevage intensif, accélérateur de zoonoses

"Extensification, transport, homogénéisation génétique, mauvais usage des antibiotiques... Certaines pratiques peuvent entraîner des effets en cascade néfastes pour la biodiversité, la santé animale et humaine."

Elevage de dindes dans une ferme de l'Illinois en 2019. © Photo Daniel Acker Bloomberg. Getty Images

Mercredi 22 avril 2020

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire

Autopsie numérique : deux projets ouvrent la voie

"Alliance de tradition et de modernité, deux outils numériques développés par la chaire de télémédecine vétérinaire d’Oniris proposent d’aborder l’autopsie autrement, sous la supervision d’un expert humain ou celle d’une intelligence artificielle spécifique. Outre l’aide au diagnostic immédiate, ces outils sont également intéressants dans le cadre de la formation continue."

Via l'interface du logiciel Dexter-e-T, les lunettes connectées fournissent un écran de vision directe, permettant à l'expert de voir ce que voit le praticien qui réalise l'autopsie.

Mercredi 22 avril 2020

Article paru dans la Dépêche Vétérinaire

Covid-19 : les écoles vétérinaires impliquées dans la recherche

"Le Covid-19 mobilise la profession vétérinaire à différents niveaux et notamment celui de la recherche dans les écoles vétérinaires. Plusieurs projets sont en cours et visent à mieux comprendre le virus et à améliorer les outils de détection et les futures thérapeutiques."

A l'ENVT, des équipes participent au séquençage du génome complet du coronavirus. © JB-Fotolia

Jeudi 16 avril 2020

Article paru dans le Télégramme

« Pour les animaux, des vaccins souvent décevants »

"Les vétérinaires ont été les premiers à plancher sur des vaccins contre les coronavirus. Le Nantais François Meurens, professeur de virologie et immunologie vétérinaire, explique les défis à relever."

Les essais cliniques ont débuté en Chine pour deux candidats à un vaccin inactivé contre le Covid-19 - ici, celui sur lequel travaille le groupe Sinopharm. Photo Zhang Yuwei/Max PPP

Mercredi 15 avril 2020

Article paru sur agriculture.gouv.fr

Les écoles vétérinaires donnent du matériel médical

"Dans la lutte contre l'épidémie, les écoles vétérinaires participent au mouvement de solidarité. VetAgro Sup, les Écoles nationales vétérinaires d’Alfort et de Toulouse et Oniris recensent le matériel qui peut être fourni aux hôpitaux."

©Camille Mazoyer / agriculture.gouv.fr

Lundi 6 avril 2020

Article paru sur FranceBleu.fr

Une étude universitaire sur la perception et le comportement des Français face au Covid-19

"Tours, Nantes, Reims et Montpellier. Des chercheurs de ces quatre universités engagent une étude sur la perception des français et leur comportement face au Covid-19. Tout un chacun peut y participer. Il faut simplement répondre aux questionnaires sur internet."

Contact Service Communication

Matthieu CRAPART - 02 40 68 78 03

Envoyer un message

ExpressO est une compilation d'articles et reportages sur Oniris et ses acteurs repérés dans la presse et sur le Web.

Derniers numéros de ExpressO :

Mars 2020

Samedi 28 mars 2020 | OuestFrance.fr

Mars-Avril 2020 | Centrale Canine Magazine

POINT DE VUE. "Il faut savoir qui a été en contact avec le Covid-19, pas seulement qui est malade."

Alors que la France fait face à une crise sanitaire sans précédent, le sujet de la généralisation des tests pour reconnaître si une personne est infectée suscite un vif débat. Pourtant, il ne faut pas oublier que d'autres tests, qui permettent de savoir si une personne s'est immunisée contre le virus, sont à développer urgemment, estime le chercheur François Meurens, spécialiste en virologie et immunologie.

Un scientifique de l'Institut Pasteur travaille sur le Covid-19 à Pars, le 28 janvier 2020. ©THOMAS SAMSON | AFP.

Lire l'article

Recherche canine : douze thèses récompensées par la SCC et Agria

La Société Centrale Canine (SCC) et Agria Assurance pour Animaux s’associent pour promouvoir la recherche canine. Dans le but de l’amélioration de la santé du chien, la SCC et Agria ont ainsi mis en place un fonds de recherche commun dont une partie est allouée chaque année à promouvoir la recherche dans cette espèce auprès des élèves vétérinaires.

par Ambre Jaraud-Courtin

©Laurent Dauvois

Lire l'article Article en ligne