La Plateforme Environnementale Vétérinaire

La mission de la Plateforme Environnementale Vétérinaire est de fédérer et de coordonner des activités de services, d’aide à l’appui scientifique et technique, de recherche appliquée et de développement, en matière d’évaluation des risques infectieux et chimiques pour la santé des écosystèmes. Elle est une structure rassemblant sur un seul site, d’une part des infrastructures et des équipements, d’autre part une expertise qui s’appuie sur des compétences pluridisciplinaires (biologie, écologie, épidémiologie, infectiologie, toxicologie, pharmacologie) et un réseau de spécialistes. Elle constitue à ce jour une structure unique à spécificité vétérinaire dans le Grand Ouest qui repose principalement sur deux centres scientifiques, Le Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes et Le Centre Anti-Poison et Environnemental de l’Ouest.

Un triple objectif

  • Evaluer des risques infectieux et chimiques pour la santé des écosystèmes  (écopathologie et écotoxicologie),
  • Acquérir des connaissances en biologie et pathologie :
  1. de la faune sauvage européenne en vue de l’amélioration de la prise en charge médicale des vertébrés,
  2. de l’abeille domestique en vue de l’amélioration du diagnostic de morbidité et de mortalité,
  • Faire avancer les connaissances en toxicologie clinique animale, environnementale et alimentaire, qu’il s’agisse de risques directs pour les animaux domestiques (vertébrés et invertébrés) et sauvages ou de risques indirects pour l’environnement ou l’Homme via son alimentation, avec constitution d’une base de données informatisée.


Cette gamme de services est destinée aux agences d’évaluation nationales et européennes, aux laboratoires publics et privés de recherche, à l'industrie pharmaceutique et phytopharmaceutique, aux collectivités territoriales, aux vétérinaires, …

Le Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes

Le CVFSE (ex Centre de Soins pour les animaux sauvages), créé en 1985 par des étudiants vétérinaires passionnés d’ornithologie, a évolué sous l’impulsion des enseignants-chercheurs vétérinaires, de la tutelle, des permanents et des partenaires privés et publics. D’un objectif premier de soins, ses priorités sont désormais des actions de soins et de pédagogie, ainsi que des études scientifiques concernant la faune sauvage européenne et les écosystèmes.

Télécharger le rapport d'activités 2014
Télécharger le rapport d'activités 2013
Télécharger le rapport d'activités 2012

Des activités de soins et de sauvegarde

Le CVFSE recueille et soigne des animaux sauvages en détresse en vue de leur réhabilitation dans le milieu naturel. Les animaux (87 % d’oiseaux, 12 % de mammifères, 1 % de reptiles/amphibiens) proviennent principalement des Régions Bretagne et Pays de la Loire. De quelques dizaines d’animaux recueillis les premières années (18 en 1985), le CVFSE en recueille actuellement plusieurs centaines (1000 à 1500/an depuis une dizaine d’années).

Le CVFSE accueille au quotidien des animaux victimes de traumatismes physiques (accidents de la route, électrocution, chasse, …), d’intoxications par des agents chimiques et biologiques (pesticides, hydrocarbures, toxine botulinique, …), d’affections liées à la présence d’agents pathogènes (bactéries, virus, parasites) et de dénichage. Le taux de réhabilitation dans le milieu naturel des animaux soignés est en moyenne de 55 %.
Le CVFSE intervient lors de catastrophes écologiques telles les marées noires (ERIKA, 11000 oiseaux accueillis ; PRESTIGE, 350 oiseaux accueillis, accident de Donges) ou les épisodes de botulisme sur les zones humides loco-régionales (Lac de Grand-Lieu, Marais de Goulaine, …).
Le Centre recueille les animaux toute l’année.

Pour recruter des bénévoles, le CVFSE s'appuie sur la plateforme A Pas de Loup.
Pour en savoir plus, suivez ce lien : http://www.apasdeloup.org/

Des activités  pédagogiques

Mis à part l’enseignement dédié aux étudiants et à la formation continue des vétérinaires, sonr privilégiées des actions pédagogiques en faveur des scolaires (animations au CVFSE), de même que des actions de sensibilisation à la faune sauvage dispensée vers le public lors de conférences ou lors de l’accueil des animaux rapatriés vers le CVFSE. Le Centre forme également chaque année de nombreux stagiaires de 2ème et 3ème cycles.

Des études scientifiques

Les objectifs scientifiques des études initiées au CVFSE sont :

  • l’acquisition de connaissances biologiques et pathologiques en vue de l’amélioration de la prise en charge médicale et chirurgicale des animaux accueillis,
  • l’évaluation de l’état de santé des écosystèmes par des études sur les espèces sentinelles de l’environnement (mammifères : hérisson ; oiseaux : rapaces, oiseaux d’eau; abeille domestique).

Plus généralement, le CVFSE intervient dans des problématiques environnementales vétérinaires (« écologie vétérinaire » incluant écotoxicologie et écopathologie).

Recherche : l'abeille mellifère sentinelle de la pollution

L’Abeille mellifère (Apis mellifera) sentinelle de la pollution de l’environnement et suivi écopathologique des ruchers : étude sur un transect paysager en Pays de la  Loire.

Cette étude est financée par :

  • Union Européenne, via FranceAgrimer
  • Conseil Régional des Pays de la Loire
  • Nantes Métropole
  • Conseil Général de Loire Atlantique
  • Pullman par l’intermédiaire de Bee My Friend 

Lire la suite

Contact

Responsable : Olivier Lambert (olivier.lambert(at)oniris-nantes.fr)
Téléphone : 02 40 68 77 76 ; email : faunesauvage(at)oniris-nantes.fr

Le Centre AntiPoison Animal et Environnemental de l’Ouest (CAPAE-OUEST)

Le Centre AntiPoison Animal et Environnemental de l'Ouest, ou CAPAE-Ouest, est un service d'information en toxicologie animale et environnementale qui répond à toute question relative aux risques toxiques pour les animaux, domestiques ou sauvages, pour le milieu naturel et pour le consommateur de denrées d'origine animale.

Le service en ligne

Le Centre répond 24 h/24, 365 jours/an, à toute urgence ou demande de renseignement par téléphone, par courrier postal ou électronique. La réponse est assurée par une équipe composée d’enseignants de Pharmacologie et Toxicologie, de permanents vétérinaires  et d‘étudiants en fin d’études, spécialement formés.
Le CAPAE-Ouest s’adresse principalement aux vétérinaires (praticiens, administration, industrie pharmaceutique, agroalimentaire, …) mais il est également contacté par les propriétaires d’animaux, les Centres AntiPoisons Humains avec lesquels il entretient des relations étroites, les collectivités, les organismes agricoles et divers autres professionnels (industriels, pharmaciens, …).
Les appels proviennent de toute la France mais plus particulièrement de la région Grand Ouest. Première zone d'élevage en France, elle dispose donc avec le CAPAE-Ouest, d'une structure proche du terrain, au fait des préoccupations locales et régionales.
Les substances en cause, pour les animaux domestiques comme pour le milieu naturel, sont très diverses : pesticides, médicaments, plantes, produits ménagers, animaux venimeux, polluants industriels, effluents d’élevage … 

Une banque de données en constante progression

Chaque appel fait l’objet d’un enregistrement avec établissement d’une fiche détaillée. Le CAPAE-Ouest a en effet pour mission de constituer une banque de données informatisée permettant d'actualiser et de faire progresser les connaissances en toxicologie clinique et environnementale. Il souhaite être une source de documentation pour tous ceux qui en rencontrent le besoin

Un rôle pédagogique

Outre sa participation à la formation de base des étudiants, le CAPAE-Ouest contribue à la formation des vétérinaires, des agriculteurs, des organismes de santé publique (Services Départemental d’Incendie et de Secours) et autres professionnels, ainsi qu’à l’information du grand public afin de sensibiliser chacun aux risques chimiques et à leur prévention.
Ces actions de formation reposent sur :

  • des publications, dans des revues scientifiques ou professionnelles vétérinaires, ainsi que dans la presse agricole ou grand public,
  • des interventions dans des manifestions scientifiques ou professionnelles portant sur des sujets touchant à la toxicologie animale, environnementale et alimentaire.

Le Centre réalise également sur demande des études bibliographiques approfondies sur toute question relevant de sa compétence.

Contact

Responsable : Pr. Martine Kammerer (kammerer(at)oniris-nantes.fr)
Téléphone : 02 40 68 77 40
email : capaeouest(at)oniris-nantes.fr


Lien avec le site www.centre-antipoison-environnemental.com

Accès direct :